fbpx

L’évolution du recrutement à l’ère digitale

L’avènement du numérique a bouleversé l’ensemble de notre société comme le démontrent les bouleversements qu’ont connus les processus de recrutement. Alors qu’il y a quelques années les recruteurs avaient un avantage certain par rapport aux postulants, l’apparition des nouvelles technologies a rééquilibré les rapports de force.

L’adaptation à ce nouveau marché est devenue aujourd’hui essentielle pour les entreprises. Avant même d’étudier les modifications du marché, un examen interne est nécessaire. Pour ce faire, des outils de stratégie interne tels que les KPI « Key Performance Indicator » permettent d’analyser en profondeur les forces et les faiblesses de l’entreprise. Une fois ces outils installés dans l’entreprise, des améliorations peuvent alors avoir lieu dans le fonctionnement du processus de recrutement, en prenant en compte les nouvelles attentes des prétendants. 

La révolution numérique

L’apparition du digital et des nouveaux outils de recrutement tel que LinkedIn, Indeed… fut une révolution pour le recrutement des entreprises. Durant les premières années après leur lancement, il n’était plus nécessaire de passer par des cabinets de chasse de tête, tout était à portée de clic sur internet. Le nombre d’utilisateurs de ces plateformes étant restreint durant les premières années, elles constituaient un véritable réservoir de talents et ce gratuitement. Cependant cette période fut de courte durée compte tenu de la forte croissance de l’utilisation d’internet. LinkedIn en est un formidable exemple, ce dernier est passé en quelques années d’un réseau qualitatif à un réseau quantitatif. En effet, le nombre d’utilisateurs ayant fortement augmenté, la grande diversité des profils rend les communications ciblées beaucoup plus compliquées. Aujourd’hui, il est devenu difficile de trouver le profil recherché seulement en déposant une annonce sur des sites internet de recrutement. Les cabinets spécialisés dans la chasse de tête sont redevenus importants dans l’accompagnement des recruteurs dans leur processus de recrutement.

L’expérience candidat

Outre des modifications technologiques et techniques, la révolution numérique a eu un impact important sur les attentes des candidats. Aujourd’hui les postulants sont particulièrement attentifs à l’humanisation du processus de recrutement. Lassés des multiples propositions d’emploi impersonnel et froid, l’élaboration d’annonces soignées devient fondamentale. En effet, le premier contact avec le candidat se fait à travers l’offre, qui doit de ce fait, être percutante et accrocheuse. Autre point de vigilance, le temps de traitement entre les différentes étapes du processus est capital afin d’avoir toutes les chances de garder l’intérêt du postulant. Ambassade a dû au fil des années, numériser l’ensemble de ses procédés afin de passer de la classification par classeurs qui pouvaient être improductifs, à l’utilisation d’une plateforme numérique (CRM) qui permet de trouver de réduire drastiquement les délais de placement des candidats.  Enfin le candidat cherche à vivre une expérience agréable et humaine. Pour répondre aux nouvelles attentes des prétendants, les entreprises doivent porter une attention particulière au bien-être de ces derniers, lors des différentes étapes de l’embauche. Alors qu’il y a quelques années les employeurs avaient le monopole du choix, c’est aujourd’hui bien différent, les candidats sont prêts à décliner une offre si les recruteurs ne les prennent pas assez en considération.

L’ajustement des services de recrutement apporte de multiples avantages pour l’entreprise comme pour le postulant (recrutement de meilleur profil/ épanouissement)

Ambassade Cabinet Conseil accompagne les candidats comme les recruteurs durant leur processus de recrutement afin d’atteindre un résultat conforme aux attentes des deux parties. Vous pourrez retrouver le cabinet au FOODHOTELTECH de Nice le 5 et le 6 novembre 2019 pour la conférence “comment recruter en 2020 ?” Ainsi qu’au salon des Chefs World Summit du 24 au 26 novembre 2019.

 

       

Gauthier BEAUJARD