fbpx

Ecotable, la nouvelle classification des établissements “éco-responsables”

Ce Lundi 14 Janvier, une nouveau label a vu le jour, visant à distinguer les établissements inscrits dans une démarché éco-responsable : “Ecotable”.

Sur le même modèle que le système des étoiles au Guide Michelin, ce dispositif a pour but de récompenser les restaurateurs impliqués dans une démarche de développement durable.

Bientôt dans vos assiettes.

Pour une cuisine locale et engagée, Ecotable, la communauté de restauration durable.

Publiée par Écotable sur Lundi 12 février 2018

 

Mais l’idée ne s’arrête pas là, car Ecotable souhaite également accompagner les restaurateurs dans leur démarche éco-responsable, notamment en leur mettant en face un réseau de prestataires pour les aider : des agriculteurs, mais aussi des sociétés de recyclage, de valorisation des biodéchets…

 « Les restaurateurs rencontrés nous disaient bien souvent qu’ils n’avaient pas seulement besoin d’être mis en avant, mais aussi d’être accompagné dans la réduction de leur empreinte carbone, raconte Fanny Giansetto, Présidente d’Ecotable. Non seulement alors, nous faisons du conseil sur mesure, mais nous mettons également en face de ces restaurateurs un réseau de prestataires dans lequel ils peuvent puiser. C’est souvent pour eux un gain de temps précieux. »

Voici le label Ecotable :

Ecotable référence d’ores et déjà neuf restaurants. Dix autres sont en cours de référencement. Un appel à candidature a été lancé auprès des établissements parisiens afin d’agrémenter le référentiel.

Pour être référencé Ecotable, le restaurateur répondra à un questionnaire en ligne, envoyer un mois de factures, et se rendre disponible pour un entretien dans son établissement.

« Cela commence par le contenu de l’assiette, détaille Fanny Giansetto, Présidente d’Ecotable. La part du végétal dans les plats, celle des produis bio, le respect des saisons, le recours aux circuits court, l’absence d’espèces de poissons menacées à la carte… Mais nous nous regardons aussi les efforts faits sur la consommation d’eau et d’énergie, le tri des déchets, le gaspillage alimentaire, la valorisation des biodéchets, l’utilisation de produits d’entretien écologiques… »

Le principe est ensuite le même que pour les étoiles Michelin. Le restaurant obtient un écotable s’il répond aux critères d’accès au référencement. Mais il peut en décrocher deux voire trois suivant l’exemplarité de sa démarche éco-responsable. Les deux restaurants Marmites volantes, Yuman, Sol Semilla et Love Me Cru ont déjà leurs trois écotables… Tout est remis en jeu chaque année.

Alors, à quand la course aux Ecotables, sur le même modèle que les étoiles au Guide Michelin ?

Pour information, le dispositif ne se limitera pas qu’à Paris et devrait être étendu à la France entière d’ici la fin de l’année 2019…

Découvrez les trois niveaux d’éco-responsabilités d’Ecotable :