Chronique d’un Saisonnier – Episode 1

Pour les ¾ de la population, le mois de Décembre rime souvent avec : fêtes de Noel, foie gras, vacances de Noel, fruits de mer, cadeaux de Noel, toasts, films de Noel, enfin bref Noel et son lot de festivités, en famille, entre amis ou en amoureux.

Mais pour d’autres, le mois de Décembre rime surtout avec le début de la saison d’hiver et le job qu’ils vont trouver… Comme par exemple, nos chers saisonniers qui dès ce mois-ci vont attaquer leur saison, jusqu’au mois d’Avril, en cuisine, en salle, aux étages, à la réception ou autres

Et oui, nos chers saisonniers issus du secteur de l’HR n’auront pas le plaisir de passer les fêtes en famille mais vont travailler TOUTE la saison d’arrachepied !
Nous avons donc décidé de vous faire partager sur ce mois de Décembre la vie d’un saisonnier, qui a choisi de rester anonyme et qui partagera avec vous sa saison d’hiver, dans les moindres détails.

Alors vous êtes prêts ?

#Saisonhiver #Job #Station #Ski #Travail #Collègues #Collocation et #AUTRES

JOUR 1 :

Moi, c’est Antoine. J’ai 25ans et je suis passionné de cuisine. Entre autres.
J’habite dans le Mans. Enfin, y habiter c’est un bien grand mot : j’habite aussi en Corse, à Val Thorens, à Saint Tropez, à Courchevel … etc.
Je suis un pur saisonnier et j’enchaine les saisons depuis mes 18ans. Plutôt cool comme vie non ? A vrai dire ça dépend, ça peut être super comme ça peut tourner au désastre.

L’essentiel, c’est de bien choisir sa saison et pour cela plusieurs critères rentrent en compte :
– Le poste bien sûr : cette année je veux trouver un premier poste de Second de Cuisine.
– Le restau : je veux bosser dans un endroit cool, qui a une bonne réputation et qui fait autre chose que des tartiflettes et des raclettes.
– Le logement : la collocation, je connais ça et chaque année c’est la surprise : on ne peut malheureusement pas choisir ses colloc’ mais on peut tenter de trouver un logement décent pour la saison.
– Le salaire : et oui bien-sûr, je ne travaille pas pour la gloire donc quitte à faire du 7/7 pendant 5 mois, autant le faire en étant bien payé.

Bref, je suis rentré de Corse il y a un mois, c’était sympa mais crevant donc je viens d’hiberner. Il est temps de me trouver une saison d’hiver et cette année je m’y prends tard, donc je ne vais pas pouvoir choisir la saison de mes rêves, mais bon, j’espère trouver un bon job.

9h du mat’ : je décide de m’inscrire sur un site d’emploi dédié à l’Hôtellerie Restauration : j’y poste mon CV et on verra bien si on m’appelle.

9h30 : je regarde un peu sur le site les offres en ligne, il y a pas mal d’offres mais niveau salaire … bof.

9h45 : on m’appelle, un petit restaurant d’altitude qui a l’air pas mal, ils me proposent un poste de Chef de Partie pour la saison, poste nourri & logé, salaire correct … Bon à la base je voulais un poste de Second de Cuisine mais bon… je leur dis que je vais réfléchir.

10h : on me rappelle, c’est un cabinet de recrutement, là par contre l’offre est top : Second de Cuisine, cuisine neuve, poste nourri & logé et salaire carrément sympa : OK, ce poste il est pour moi.

Seul hic : il faut savoir skier… Bon j’ai pas été au ski depuis mes 8ans mais bon ils ne vont pas aller le vérifier, j’invente même que je sais faire du Snow dans ma lancée…

Bref, ils me demandent s’ils peuvent contacter mes anciens employeurs… Je ne suis pas fan du concept mais bon c’est obligatoire, j’espère que mon ancien patron sera sympa même si j’ai quitté mon poste une semaine à l’avance.

14h : Le restau en question m’appelle, on échange pendant 1h, ils me posent plein de questions sur ce que j’ai fait avant, ce que je sais faire (et pas faire), sur ma façon de me comporter et 1h plus tard on m’annonce que j’ai le job et que je dois être là dans 5 jours !

COOL j’ai trouvé ma saison d’hiver. Bon je serais logé à 4 dans un chalet, j’ai ma chambre perso, un des colloc’s a deux chats mais bon c’est plutôt cool pour la saison d’hiver.

Il ne me reste plus qu’à aller acheter mon matos de ski, faire mes valises et accessoirement apprendre à skier !

COURCHEVEL ME VOILA !

A SUIVRE …